ICOMOS suisse



ICOMOS Suisse

ICOMOS est l’acronyme du Conseil international des monuments et des sites. Son siège est à Paris. Il a été fondé à Varsovie en 1965, sous l’égide de l’UNESCO. La création de la section nationale ICOMOS Suisse a eu lieu en 1966 à Coire.

 

L’ICOMOS s’investit dans la sauvegarde du patrimoine culturel. Il réunit des spécialistes actifs dans les domaines de l’architecture, de l’archéologie et de l’investigation, ainsi que de la conservation et de la restauration. Son domaine englobe tant des objets et des ensembles significatifs, des lieux et des tissus urbains historiques que des installations liées aux transports et des sites industriels ou culturels.

 

La multiplicité des biens culturels d’époques les plus variées exige une approche et une analyse scientifiques destinées à permettre un traitement adéquat et la mise au point de stratégies assurant leur sauvegarde et leur entretien à le long terme.

 

La section nationale ICOMOS Suisse a pour objectif l’élaboration et la promotion permanente des principes valables dans ce domaine, ainsi que leur diffusion. Les échanges interdisciplinaires et internationaux, ainsi que la neutralité et l’indépendance des membres intervenant en tant qu’experts revêtent une importance toute particulière. ICOMOS Suisse assiste l’Office fédéral de la culture dans le cadre de l’évaluation et de l’expertise des sites suisses inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

ICOMOS Suisse se caractérise par ses comités scientifiques nationaux, qui abordent des groupes d’objets spécifiques, ainsi que des thèmes délicats et des problématiques inhabituelles d’actualité. L’activité des comités scientifiques nationaux englobe entre autres la réalisation de publications, la mise sur pied de colloques et de jurys, ainsi que l’élaboration de préavis et de prises de positions.